Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Profil environnemental régional de Franche-Comté
 

Barrages

Le risque de rupture de barrage est identifié sur tous les départements francs-comtois sauf le Territoire de Belfort. La région compte plus de 300 ouvrages hydrauliques classés de la façon suivante :


Le Plan de Particulier d’Intervention (PPI) du barrage de Vouglans est approuvé. 3 PPI sont en cours d’élaboration : Châtelot (classe A), Champagney (classe A) et celui des ouvrages des bassins d’écrêtement de crue de la Rosemontoise et de la Savoureuse (catégorie B) prescrit par le préfet.




Zoom sur … le barrage de Vouglans

Le barrage de Vouglans (Jura), classé en catégorie A, est l’ouvrage hydraulique le plus important de la région avec une hauteur de 103 m au dessus de l’Ain et un volume retenu de 600 millions de m3 alimenté par un bassin versant de 1120 km².

Le barrage de Vouglans a été construit sur l’Ain entre 1964 et 1969. Il est situé dans le département du Jura, sur les communes de Cernon (rive droite) et Lect (rive gauche). Il constitue le 3ème lac de retenue en France par son volume.

Ce barrage voute « pure » a été édifié dans un objectif de production d’électricité et de rétention des fortes crues de l’Ain.

La production d’énergie se fait par trois conduites forcées alimentant 3 turbines réversibles. La production annuelle exploitée par EDF-GEH Jura-Bourgogne est de 300 millions de KWh ce qui représente la consommation de Bourg en Bresse et Oyonnax réunis.

La retenue s’étend à l’amont du barrage sur 36 km jusqu’à Pont-de-Poitte sur une surface de 1600 ha.

Il est estimé qu’en cas de rupture du barrage, 46 communes de l’Ain serait submergée, la place Bellecour à Lyon sous 6 m d’eau et que l’onde se ressentirait jusque dans la Drôme. Des inquiétudes des antinucléaires vis-à-vis de la centrale du Bugey persistent. Cependant, le plan particulier d’intervention de Vouglans (PPI) écarte une rupture du barrage pour cause de séisme de forte magnitude, de glissement de terrain ou d’attentat, et considère comme exceptionnel le risque de crue. Sa visite est d’ailleurs interdite pour des raisons de sécurité.



 Enjeux unilatéraux 
Promouvoir un environnement sain pour les franc-comtois

 Liens associés 
Le risque de rupture de barrage - prim.net
Carte des barrages

 Composantes 
Énergie
Risques technologiques