Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Biodiversité Eau Paysages
 

Chiffres clés de l’eau, de la nature et des paysages en Bourgogne-Franche-Comté

La Bourgogne-Franche-Comté est une région à forte dominante naturelle, couverte à 36 % par la forêt et à 26 % de prairies naturelles. Sillonnée par de grands écosystèmes alluviaux, elle présente des milieux remarquables et très variés (surfaces de pré-bois importantes, sous-sol karstique de première importance, nombreux milieux humides diffus mais extrêmement prégnants, pelouses sèches…).

Eau et milieux aquatiques

  • 3 bassins, représentant en part du territoire régional 52 % pour Rhône-Méditerranée (RM), 27 % pour Seine Normandie (SN) et 21 % pour Loire-Bretagne (LB).
  • 9 SAGE dont 5 approuvés.
  • État des masses d’eau 2015 / objectifs affichés dans le SDAGE 2016-2021 :
    • masses d’eau superficielles : bon état écologique : 33 % sur la région avec 33 % pour RM, 39 % pour SN, 25 % pour LB ;
    • masses d’eau souterraines : bon état chimique : 69 % sur la région dont 74 % pour RM, 27 % pour SN, 81 % pour LB ;
    • 41 plans d’eau de plus de 50 ha (masses d’eau au titre de la directive cadre sur l’eau), dont le Lac de Saint Point (d’une surface de 4,3 km², c’est le 4e plus grand lac naturel d’origine glaciaire de France), Vouglans (6è plus grand lac artificiel de France avec 16 km²), le lac de Pannecières (ouvrage de régulation des crues de l’Yonne).
  • Les 2 principaux facteurs de non atteinte du bon état :
    • la morphologie des cours d’eau et la continuité écologique : environ les 2 tiers des masses d’eau ;
    • les pollutions diffuses (nitrates et pesticides) : la moitié des masses d’eau.
  • Nitrates : 1398 communes classées.
  • Phytosanitaires : 4 communes labellisées « terre saine ».
  • Les réseaux de surveillance sont composés sur les 3 bassins de : 206 stations de suivi (RCS + RCO) et 17 stations de référence sur RM, 87 stations de suivi (RCS + RCO) et 6 stations de référence sur SN et 73 stations de suivi (RCS + RCO) et 7 stations de référence sur LB :
    • en 2017, 30 stations ont fait l’objet d’un suivi « invertébrés » par le laboratoire de la DREAL, 99 au titre des diatomées (NB : le laboratoire d’hydrobiologie assure également un rôle de contrôle des prestataires des Agences de l’Eau).
  • Restauration de la continuité écologique (NB : les deux classements peuvent concerner les mêmes tronçons de masses d’eau) :
    • 7324 km de cours d’eau classés en liste 1 (pas de construction de nouveaux ouvrages constituant un obstacle à la continuité écologique et mise aux normes des ouvrages existants lors du renouvellement de l’autorisation ou de la concession) ;
    • 3360 km de cours d’eau classés en liste 2 (restauration de la continuité écologique dans un délai de 5 ans à compter du classement) : Environ 950 ouvrages concernés en BFC dont environ 20 % mis aux normes au 01/01/2018.
  • 137 captages prioritaires : la répartition par département est la suivante :
Côte-d’OrDoubsJuraNièvreHaute-SaôneSaône-et-LoireYonneTerritoire-de-Belfort
25 9 16 11 30 11 30 5
  • 214 stations hydrométriques (suivi des crues et des étiages et détermination de l’hydrologie générale), dont 37 équipées de sondes thermiques :
    • édition de bulletins hydrologiques mensuels ;
    • édition de bulletin France 3 toutes les deux semaines ;
    • édition de bulletins hebdomadaires en période d’étiage ;
    • réalisation d’expertises au titre des catastrophes naturelles pour le compte des Préfets de Département au titre des inondations par débordement de cours d’eau ;
    • réalisation de calculs et d’expertises notamment pour tous débits caractéristiques (étiage, module, crue) sur des sites présentant des stations hydrométriques ou non équipés.
  • 4 secteurs classés en zones de répartition des eaux
  • 2050 Stations d’épuration d’épuration dont plus de 1700 d’une taille inférieure à 2000 EH

Nature et biodiversité

  • Espèces :
    • environ 5 500 espèces animales et végétales inventoriée dans la région ;
    • Plans nationaux d’actions pour la conservation ou le rétablissement des espèces :
      • 3 plans nationaux d’action coordonnés par la DREAL BFC : saxifrage œil de bouc, chiroptères et déclinaison de la stratégie national tétras pour les massifs des Vosges et du Jura ;
      • 22 plans nationaux d’actions (dont les 3 coordonnés par la DREAL BFC) déclinés sur tout ou partie du territoire régional.
  • 1 957 ZNIEFF de type I et 160 ZNIEFF de type II représentant respectivement 12,5 % et 39,7 % du territoire régional au 31/10/2017, soit 2117 ZNIEFF pour près de 45 %.
  • Natura 2000 :
    • 137 sites Natura 2000 pour 659 000 ha, soit 13,8 % de la surface régionale :
      • 96 zones spéciales de conservation désignés au titre de la directive « habitats, faune, flore » ;
      • 41 zones de protection spéciale désignés au titre de la directive « oiseaux » 129 sites sont dotés d’un document d’objectifs (DOCOB) et 3 DOCOB sont en cours d’élaboration.
    • 124 sites sont animés.
  • aires protégées :
    • 1 projet de parc national d’environ 240 000 ha dont le nom provisoire serait « PN des forêts feuillues de plaine », à cheval sur le département de la Côte-d’Or (71 communes) et de la Haute-Marne (59 communes). La zone d’étude du cœur recouvre environ 76 000 ha dont 27 000 ha en Côte-d’Or ;
    • 11 réserves naturelles nationales, pour une surface totale de 5 144 ha soit 0,1 % de la surface régionale ;
    • 17 réserves naturelles régionales, pour une surface totale de 4 900 ha soit 0,1 % de la surface régionale (http://fc.bourgognefranchecomte.fr/politiques-et-actions/pour-son-territoire/environnement/les-reserves-regionales.html) ;
    • 18 réserves biologiques forestières recouvrant 2 532 ha dont 10 réserves biologiques intégrales (467 ha) ;
    • 58 arrêtés de protection de biotopes (pour 372 sites unitaires concernés), pour une surface totale de 32 500 ha soit 0,7 % de la surface régionale.
  • 3 parcs naturels régionaux : Ballon des Vosges, Haut-Jura et Morvan représentant respectivement 1,5 %, 3,5 % et 6 % du territoire régional (1 projet en cours : PNR du Doubs Horloger).
  • Dans l’état actuel des connaissances, les milieux humides couvrent 350 000 ha soit 7,5 % de la surface régionale (inventaires en cours).
  • schéma régional de cohérence écologique : deux SRCE correspondent aux périmètres des deux anciennes régions. Ils ont été approuvés par les conseils régionaux et adoptés par arrêtés des préfets de région en 2015. Les réservoirs de biodiversité du territoire bourguignon représentent 47% de la surface de la région alors qu’ils représentent 37% en Franche-Comté.

Patrimoine géologique

  • Inventaires du patrimoine géologique : sur le territoire franc-comtois, 153 géotopes ont été validés dont 22 sont des sites d’intérêt international ou national. Sur le territoire bourguignon, l’inventaire a identifié, pour le moment, plus de 600 géotopes.
  • Schéma régional des carrières : environ 320 carrières extraient environ 6 % de la production totale annuelle française (année 2011).

Paysages

  • une dizaine de classements UNESCO impliquant des actions en termes de protection des paysages (dont notamment la basilique de Vezelay, la chapelle Notre Dame-du-Haut à Ronchamp, les Climats de Bourgogne…).
  • 4 opérations Grands Sites en cours (Ballon d’Alsace, Bibracte, Vezelay et Solutré) et deux en émergence (Château-Chalon/Baume-les-Messieurs et Hérisson/Pays des 7 lacs).
  • 312 sites classés pour environ 74 850 ha soit 1,6 % du territoire régional.