Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Biodiversité Eau Paysages
 

Espèces invasives

Une espèce exotique envahissante est une espèce exotique (allochtone), dont l’introduction par l’Homme (volontaire ou fortuite), l’implantation et la propagation menacent les écosystèmes, les habitats ou les espèces indigènes, avec des conséquences écologiques et/ou sanitaires négatives.
(définition de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature - UICN)

Réglementation

Réglementation européenne

  • La Directive 2000/29CE concernant les mesures de protection contre l’introduction dans la communauté d’organismes nuisibles aux végétaux ou aux produits végétaux et contre leur propagation à l’intérieur de la communauté ;
  • Les Directives "Habitat Faune Flore" et "Oiseaux" : elles interdisent l’introduction dans la nature d’espèces susceptibles de menacer les espèces indigènes ;
  • La législation vétérinaire européenne : elle peut couvrir les espèces exotiques envahissantes si elle sont vectrices de maladies d’animaux (Ministère de l’agriculture) ;
  • Le règlement 708/2007 relatif à l’utilisation en aquaculture des espèces exotiques et des espèces localement absentes : prévoit l’évaluation des risques associés à l’introduction intentionnelle à des fins aquacoles d’organismes aquatiques (MAP/MEDDTL) ;
  • Le règlement d’application de la CITES 338/97 vise le contrôle du commerce des espèces sauvages.

Réglementation nationale

  • L’article L.411-3 du Code de l’Environnement pose un principe d’interdiction à l’introduction d’espèces non indigènes dans les milieux naturels, auquel certaines exceptions peuvent être apportées. Il est l’élément majeur de la réglementation française concernant les espèces exotiques envahissantes ;
  • L’article R.432-5 du Code de l’Environnement indique la liste des espèces de poissons, de crustacés et de grenouilles susceptibles de provoquer des déséquilibres biologiques et dont l’introduction interdite.
  • L’arrêté du 6 avril 2007 indique les modalités de contrôle des populations de ragondins et de rats musqués ;
  • L’arrêté interministériel du 2 mai 2007 interdit la commercialisation, l’utilisation et l’introduction dans le milieu naturel de la Jussie à grandes fleurs (Ludwigia grandiflora) et de la Jussie rampante (Ludwigia peploides) ;
  • L’arrêté interministériel du 30 juillet 2010 fixe la liste des espèces d’animaux vertébrés dont l’introduction dans le milieu naturel, sur le territoire métropolitain, est interdite ;
  • L’arrêté du 13 juillet 2010 relatif aux règles de bonnes conditions agricoles et environnementales contient une liste d’espèces végétales invasives avérées dont l’implantation dans les bandes tampons (bordures de cours d’eau) est interdite ;
  • L’arrêté du 23 décembre 2011 autorise la chasse de la Bernache du Canada jusqu’en 2015.

Parmi les espèces végétales les plus problématiques pour la santé humaine, l’Ambroisie à feuille d’Armoise, de la famille des Astéracées (ou Composées), provoque de nombreuses réactions allergiques. Vraisemblablement propagée par des lots de semences fourragères, elle est favorisée par les terres laissées à nu.
Pour éviter et lutter contre sa propagation, consultez l’observatoire de l’Ambroisie.



Pour plus de renseignements, consultez :
- La liste provisoire des espèces invasives de Bourgogne (DIREN, 2009) ;
- le site du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, rubrique "Espèces envahissantes" ;
- le site de Bourgogne Nature, rubrique "Espèces exotiques envahissantes" ;
- la plaquette "Espèces exotiques envahissantes" éditée par la DDT de l’Yonne ;
- Le site DAISIE (Delivering Alien Invasive Species Inventories for Europe) qui fournit des informations sur les espèces invasives en Europe (en anglais).