Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Biodiversité Eau Paysages

Enquête publique pour le classement du site de la Côte de Nuits

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 juin 2016 (modifié le 21 janvier 2019)

La DREAL Bourgogne-Franche-Comté propose le classement du site de la Côte de Nuits sur
4 195 ha.
Elle reçoit le soutien de l’association des Climats du vignoble de Bourgogne qui a mené la candidature des Climats du vignoble de Bourgogne à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. La mise en place de cette protection est un des objectifs du plan de gestion et s’inscrit avec cohérence dans une dynamique de protection et de valorisation des paysages viticoles initiée de longue date en Bourgogne, notamment par le classement au titre des sites de la Côte Méridionale de Beaune dès 1992.

Le projet de classement de la Côte de Nuits vise à préserver la continuité paysagère forgée par l’activité vitivinicole du Sud de Beaune jusqu’à Dijon. Ce projet fait écho au projet de classement de la partie Nord de la Côte de Beaune autour de la colline de Corton. La Côte de Nuits entre Chenôve au Nord et Nuits-Saint-Georges au Sud constitue une longue cuesta calcaire de l’ère secondaire d’environ 150 à 200 mètres de dénivelé, majoritairement exposée Sud-Est sur un linéaire de plus de 15 kilomètres. Cet ensemble homogène est finement découpé par une série de combes perpendiculaires aux coteaux. Sa géologie en fait l’un des sites les plus emblématiques de la viticulture française et mondiale.

Cette entité viticole présente un intérêt paysager majeur par son histoire, son organisation, son patrimoine et sa dynamique. Le site offre un paysage maîtrisé par l’homme et façonné par des pratiques viticoles ancestrales. Son vocabulaire paysager composé de climats, murs, clos, cabottes, meurgers, parcellaires, villages, arbres, jardins, vergers, parcs, chemins et routes… signe un site qui témoigne de la transmission du savoir-faire des techniques de culture de la vigne depuis 2000 ans.

Ce patrimoine exceptionnel exprime un paysage qui est non seulement un espace de production de vins de haute qualité, à la réputation légendaire, exportés dans le monde entier, mais aussi un élément majeur du cadre de vie des habitants. Il a été officiellement reconnu le 4 juillet 2015 par son inscription sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO, comme « paysage culturel » œuvre conjuguée de l’homme et de la nature. Le Bien inscrit s’étend sur 60 kilomètres de Santenay, au Sud de Beaune, jusqu’à Dijon au Nord et englobe, de fait, la Côte de Nuits.

L’étude paysagère du projet de classement au titre des sites de la Côte de Nuits démontre l’existence d’une grande enveloppe paysagère harmonieuse et cohérente. Les six clefs de lecture identifiées mettent en avant l’évidence paysagère de la Côte de Nuits dont le territoire tire sa cohérence à travers :

> un vocabulaire paysager commun à l’échelle du site
> deux entrées : au Nord à Chenôve par le GR et la route des Grands Crus (RD122) et
au Sud à Nuits-Saint-Georges par la RD974
> trois combes seuils : Marsannay-la-Côte / Gevrey-Chambertin / Nuits-Saint-Georges
> quatre lignes de parcours parallèles à la Côte : le GR des Grands Crus / la route des Grands Crus ou RD122 / l’ancienne route du Tacot sur la partie Nord / la RD974
> quatre fuseaux paysagers qui composent un paysage étagé facilement lisible d’Ouest en Est : le plateau boisé ponctuellement ouvert de pelouses calcaires / le coteau viticole / la RD974 et l’urbanisation / la plaine agricole
> un paysage en ricochet visuel qui relie les silhouettes villageoises

Ce projet a été validé sur le principe par la commission départementale nature, paysages et sites dans ses séances du 11 octobre 2011 et du 13 octobre 2015 (liste des sites majeurs restant à classer) et présenté à plusieurs reprises pour information.

Le projet a été soumis à une enquête publique qui s’est déroulée en juin 2016. A l’occasion de cette enquête, les élus et vignerons de Nuits Saint Georges et Premeaux Prissey ont demandé une extension du périmètre au Sud de la commune de Nuits, demande reprise par le commissaire enquêteur dans son rapport ainsi que par la CDNPS de Côte d’Or.

La DREAL a donc pris acte de ce souhait et complété les études initiales afin de répondre à ces attentes. Une concertation avec les élus et les acteurs du territoire s’est déroulée selon le canevas primitif. Outre l’extension au Sud de Nuits St Georges, le périmètre intègre les demandes d’évolution validées lors de la première enquête sur les communes de Marsannay la Côte, Morey Saint Denis, Vougeot et Fixin.

Le périmètre modifié voit sa superficie passer à 4 530 ha.

carte du projet de site classé version 2018

Les évolutions du périmètre étant de nature à modifier l’économie générale du projet, une nouvelle enquête publique était nécessaire, sur l’ensemble du périmètre concerné, soit 14 communes.

Cette enquête s’est déroulée du 26 novembre au 28 décembre 2018. Les remarques ont été peu nombreuses : 2 sur le registre dématérialisé, 1 sur le registre de Fixin et 1 sur le registre du siège de l’enquête à Nuits St Georges, auxquelles on peut ajouter une demande de modification de périmètre incluse dans la délibération du 8/10/2018 de Vosne Romanée.


Télécharger :