Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Biodiversité Eau Paysages
 

Pollutions domestiques

 
 

La pollution domestique

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 février 2018

Les stations d’épuration des eaux usées (STEU) sont des usines de dépollution dont l’objet consiste à extraire des eaux usées la pollution produite par les usagers pour restituer au milieu une eau dépolluée. La pollution extraite est concentrée dans les boues d’épuration (ou boues urbaines) que la collectivité doit éliminer en minimisant autant que possible les coûts induits (qui se répercutent sur le prix de l’eau). La région Bourgogne-Franche-Comté compte plus de 2000 STEU dont plus de 250 d’une capacité supérieure ou égale à 2000 Eh. [en savoir plus]

Il est à noter que les obligations de performances dépendent de la taille des agglomérations (charges entrantes moyennées sur plusieurs années) et non de leurs capacités. Ainsi en Bourgogne-Franche-Comté le nombre de STEU relevant des obligations liées aux tranches supérieures à 2000 Eh est légèrement inférieur au précédent.

Parmi celles-ci les non-conformités en performances sont très souvent liées à une transmission insuffisante de l’autosurveillance du réseau. Les non-conformités en équipement relèvent en revanche de dysfonctionnements ou de surcharges récurrents de la STEU. La mise à jour des données pour toutes les catégories de STEU est effectuée annuellement sur le site http://assainissement.developpement-durable.gouv.fr/index.php

La répartition des stations d’épuration des eaux usées

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 26 janvier 2018 (modifié le 27 février 2018)

La répartition des stations d’épuration des eaux usées (STEU) géographique montre une couverture relativement homogène du territoire régional. Certaines zones de plus faible densité de l’assainissement collectif sont à mettre en corrélation avec un réseau hydrographique peu dense (zone centrale de la Côte d’Or par exemple) et/ou une prédominance de l’assainissement individuel.

Les stations d'épuration des eaux usées (STEU) en Bourgogne-Franche-Comté en 2015 en grand format (nouvelle fenêtre)

La répartition de la charge reçue en fonction de la capacité des STEU montre que les unités d’une capacité inférieure à 2000, qui représentent 90 % du total, ne reçoivent que 10 % de la charge entrante alors que, inversement les STEU de plus de 2000 Eh reçoivent plus 90% de la charge entrante.

Capacité (Eh)Nombre de STEU en activité% du nombre de STEU% de charge reçue
< 200 640 31 1
[200-2000[ 1149 56 12
[2000-5000[ 138 7 10
[5000-10 000[ 61 3 10
[10000-100000[ 57 3 50
> 100000 5 0 18
totaux 2050 100 100

Répartition de la charge reçue en fonction de la capacité des STEU - données 2016

Les zones sensibles

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 février 2018

La directive eaux résiduaires urbaines (ERU), exige la collecte et le traitement de ces eaux en fonction de la taille de l’agglomération [en savoir plus] et d’autre part de la sensibilité à l’eutrophisation du milieu récepteur.

Elle prévoit la délimitation de zones sensibles à l’eutrophisation et leur révision tous les quatre ans par les États membres. Sur ces zones sont imposées des exigences supplémentaires en termes de traitement et de performance des stations d’épuration urbaines (STEU) de plus de 10 0000 EH, afin de réduire les rejets de phosphore et/ou d’azote dans le milieu.