RSDE

Les différents usagers raccordés (ménages, artisans, industriels) et les réseaux unitaires qui récupèrent des eaux pluviales de voirie amènent aux stations d’épuration des eaux usées (STEU) des substances chimiques que celles-ci ne sont, le plus souvent, pas en mesure de traiter.

Afin de mieux connaître ces rejets et de les réduire à la source,[en savoir plus] une action de Recherche des Substances Dangereuses dans l’Eau (RSDE) est menée par les maîtres d’ouvrages des stations de plus de 10 000 Eh [en savoir plus].

Cette action, revue par la circulaire du 12 août 2016, comporte désormais obligatoirement :

 1 campagne d’analyse (6 analyses dans l’année) en entrée et en sortie de STEU dont la périodicité est calée sur les cycles de la Directive Cadre sur l’Eau ;

 l’obligation, si des substances ont été détectées en quantité significatives lors des campagnes d’analyse, de conduire un diagnostic du réseau afin d’identifier les sources d’émissions et de proposer des actions permettant de réduire les déversements (dont certaines doivent pouvoir être mises en œuvre dés l’année qui suit la fin de la réalisation du diagnostic).

In fine ces mesures permettent une meilleure maîtrise et la réduction des émissions de substances chimiques vers les réseaux publics d’assainissement et ainsi de contribuer à l’atteinte des objectifs de réduction des émissions des substances chimiques [en savoir plus] et au retour du bon état des masses d’eau [en savoir plus]

Partager la page

S'abonner