Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transports Mobilités

Le transport de marchandises par la voie fluviale en Bourgogne-Franche-Comté

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 31 mars 2021 (modifié le 2 avril 2021)

Cliquer sur la carte pour l'agrandir

Les transports fluvial et ferroviaire sont les modes permettant le mieux les flux massifiés et sont moins émetteurs de gaz à effet de serre par tonne ou tonne/kilomètre que le transport routier. L’Etat, notamment au travers de son opérateur Voies Navigables de France et la DREAL financent et conduisent avec la Région des actions pour maintenir et développer la part du fluvial dans le transport de marchandises en Bourgogne-Franche-Comté.

Sur un large bassin comprenant les régions Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté, le CPIER (Contrat de Plan Interrégional Etat-Régions-Plan Rhône) et le PO FEDER constituent les outils opérationnels pour engager les actions d’infrastructures et de services au profit de l’ensemble des acteurs économiques et des filières concernées.

Sur le bassin Seine-Amont, le volet fluvial du CPER 2015-2020 poursuit la reconstruction de deux barrages sur l’Yonne aval (Champfleury et Villeperrot) et la construction d’un nouvel ouvrage routier franchissant la ligne PLM pour desservir le port et la ZAC de Gron (Sens).

La Délégation Interministérielle Méditerranée Rhône Saône créée en 2017 pour développer cet axe portuaire et logistique a mobilisé les acteurs institutionnels et économiques. Parmi les multiples travaux lancés dans ce cadre, les DREAL et VNF Rhône-Saône ont monté un observatoire interrégional des transports et de la logistique.

Les ports :

La Bourgogne-Franche-Comté dispose d’un réseau fluvial fourni, essentiellement à gabarit Freycinet à usage essentiellement touristique.
Deux axes sont d’un gabarit supérieur :

  • la Saône jusqu’à l’écluse de Saint-Symphorien (juste après Saint-Jean de Losne) en classe 5,
  • l’Yonne jusqu’à l’écluse de Chainette, au dessus d’Auxerre en classe 3.

La politique du fret fluvial en région Bourgogne-Franche-Comté s’appuie notamment sur 3 plateformes publiques (Mâcon, Chalon sur Saône, Pagny ) et une autre (Gron) où la CCI de l’Yonne détient une part de la société qui exploite le port. Sur la Saône comme sur l’Yonne, il existe aussi plusieurs quais privés permettant l’acheminement direct par la voie fluviale de céréales ou de matériaux de construction.

L’axe Rhône-Saône présente également des enjeux importants en termes économiques et d’emplois avec le site de Saint-Jean de Losne où se concentrent plusieurs entreprises de réparation et de construction navale et en termes touristiques avec le développement des croisières et des équipements portuaires pour la plaisance.

Saône

Yonne

Nom du port
Mâcon Chalon sur Saône Pagny le Chateau Gron
Gestionnaire
public public public privé (CCI minoritaire)
Gabarit fluvial
1000 à 1500 tonnes 1000 à 1500 tonnes 1000 à 1500 tonnes 600 à 700 tonnes
Multimodalité (fluvial/rail/route)
trimodal trimodal trimodal fluvial et route, projet de raccordement au réseau ferroviaire
Volume annuel de trafic fluvial 2019
350 000 tonnes + 8 750 EVP (équivalents 20 pieds ou nombre de conteneurs) 460 000 tonnes 340 000 tonnes 28 000 tonnes

Les opérations en cours :

L’Etat et la Région préparent les nouveaux CPER et CPIER. A cette fin, 3 démarches sont en cours :

  • un schéma de développement portuaire de la Saône,
  • un schéma fluvial et portuaire Rhône-Saône,
  • un schéma de développement sur l’Yonne.