Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Connaissance
 

Vulnérabilité énergétique des ménages

Deux approches ont été utilisées.

Une approche par le taux d’effort énergétique ou vulnérabilité énergétique

Un dossier sur la vulnérabilité énergétique en Franche-Comté

Le dossier présente les politiques publiques pour réduire les dépenses énergétiques, le profil des ménages exposés à la vulnérabilité énergétique pour le logement, les dépenses de carburant ou cumulant ces deux vulnérabilités, ainsi que les facteurs de risque associés.
Accéder à la publication sur le site de l’INSEE :
Les ménages francs-comtois face à leurs dépenses de chauffage ou de carburant : qui sont les plus vulnérables ?

Une publication plus synthétique sur la vulnérabilité énergétique en Franche-Comté…

Les ménages francs-comtois sont plus exposés à la vulnérabilité énergétique qu’en moyenne en France métropolitaine, tant en ce qui concerne les dépenses liées au chauffage du logement qu’aux déplacements contraints en voiture. Un climat rigoureux et un degré d’urbanisation plus faible sont les principaux facteurs explicatifs. Dans les communes rurales, les logements individuels, plus grands et plus énergivores, prédominent. Les ménages les plus pauvres et les personnes seules sont davantage concernés par la vulnérabilité liée au logement. La vulnérabilité liée aux dépenses en carburant, moins dépendante du niveau de revenu, augmente quant à elle avec l’éloignement des centres urbains où se concentrent emplois, équipements et services.
Accéder à la publication sur le site de l’INSEE :
Les ménages francs-comtois particulièrement exposés à la vulnérabilité énergétique

… et en Bourgogne Franche-Comté

Une vue d’ensemble dans lé périmètre de la nouvelle région

Accéder à la publication sur le site de l’INSEE :
Un ménage sur trois exposé à la vulnérabilité énergétique en Bourgogne-Franche-Comté

Une approche par le reste à vivre après dépenses énergétiques ou précarité énergétique

Cette méthode s’apparente à calculer un taux de pauvreté sur les revenus hors dépenses énergétiques des ménages pour chauffer leur logement et réaliser les déplacements contraints. Parmi les ménages en situation de pauvreté monétaire, huit sur dix sont en situation de précarité énergétique.

Accéder à la publication sur le site de l’INSEE :
59 000 ménages francs-comtois en situation de précarité énergétique