Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transports Mobilités

La mobilité électrique s’expose à Chalon-sur-Saône

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 23 mai 2019 (modifié le 12 septembre 2019)

L’association "Bourgogne-Franche-Comté Mobilité Électrique" fête ses 10 ans en 2019 et poursuit son travail de promotion de la mobilité dans notre région. Après Besançon en 2018, c’est Chalon-sur-Saône qui a accueilli le 25 avril un nouvel évènement à destination des professionnels mais aussi du grand public. Ces journées permettent de mieux informer les utilisateurs potentiels des offres, des coûts d’achat et d’équipement, des aides possibles, de la localisation des bornes.
En plein cœur de ville, les constructeurs et équipementiers ont montré l’étendue de la gamme de véhicules électriques offerte à présent sur le marché : voitures de tourisme ou citadines pour les particuliers, petits véhicules utilitaires pour les collectivités, vélos électriques…
Des tables-rondes ont clôturé la journée avec des interventions introduites par Laurent Perrault, président de l’association. La DREAL y était présente.

Les tables rondes :

Cécile Goubet, secrétaire générale de l’AVERE se félicite des 220 000 véhicules électriques déjà vendus en France et dont le nombre augment régulièrement.
Alexis Belorgey et Pascal Van Dosselaer de Framatome-Chalon ont témoigné de l’intérêt pour leur entreprise de s’équiper de véhicules électriques. Jean-Paul Laffargue du groupe La Poste a souligné l’investissement fort mené depuis du 2012 avec des économies pour l’entreprise et pour les agents des gains en confort et en autonomie.

Pour Delphine Peltier, de l’entreprise d’autopartage CLEM, des changements de comportements sont plus que jamais nécessaires mais la mobilité électrique est un atout en milieu rural mais des changements de comportements sont plus que jamais nécessaires. Alain Revault, président d’une association d’utilisateurs, partage cet avis avec une installation des bornes plus facile à domicile. Il faut agir sur l’immobilier en ville plaide Dominique Cottineau de Promotelec et rattraper notre retard au regard des objectifs de la stratégie nationale bas carbone.
Cet enjeu est partagé par Daniel Garnier de Enedis BFC qui joue un rôle important de distributeur et pour qui "le droit à la prise" doit se concrétiser plus fortement avec le soutiens des syndics de propriétaires encore trop frileux.

La question des bornes publiques implantées en libre accès sur le territoire n’est plus un problème majeur avec un maillage de plus en plus fin réalisé conformément au plan établi dès 2015 avec l’aide des syndicats d’énergie, explique Jean Sainson, vice-président du SYDESL (www.sydesl.orios-infos.com). Les batteries gagnent en autonomie et les bornes sont de plus en plus performantes précise Rémy Combernoux d’EDF, leader européen du smart charging.

En conclusion, pour Michel Neugnot, vice-président du Conseil Régional, la Loi d’Orientation sur les Mobilités apportera un nouveau cadre à la gouvernance locale avec des solutions de proximité et une approche multimodale privilégiées. Le couple mobilité électrique-hydrogène et la mobilité GNV-GNL pourront à terme remplacer le pétrole. La Région soutient également la création d’un site de production de batteries, enjeu capital pour la France face à la concurrence asiatique. Enfin, la région Bourgogne-Franche-Comté dispose d’atouts avec une filière automobile importante, des pôles de recherche et de formation reconnus avec le Pôle Véhicules du futur et l’ISAT.

Philippe Lefranc, chef du service transports mobilités à la DREAL, a souligné les enjeux de la transition énergétique et la part prise par le secteur des transports pour atteindre les objectifs que s’est fixée la France pour décarboner le parc automobile. La filière s’est engagée à multiplier les ventes de véhicules électriques par 5 d’ici 2022 et atteindre en 2030 une part de 35 % pour les voitures électriques et 10 % pour les voitures hybrides. La LOM en cours de discussion va amplifier les réponses concrètes déjà apportées par la profession et déployées par les collectivités et les opérateurs. La démarche "France Mobilités" lancée en 2018 soutient les projets des territoires ruraux à l’exemple de la Com-Com Loire-Vignobles-Nohain" dans la Nièvre qui lance un programme d’actions faisant la part belle à la mobilité électrique.
La DREAL continuera de soutenir les initiatives portées par BFC Mobilité électrique avec un prochain rendez-vous grand public et professionnel le 18 septembre 2019 à Lons le Saunier.

Pour en savoir plus :
http://www.bfcme-asso.fr

  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
     
     
    Informations : [Extension : jpg] [Format : 922 X 692] [Taille : 172.1 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
     
     
    Informations : [Extension : jpg] [Format : 922 X 692] [Taille : 207.8 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
     
     
    Informations : [Extension : jpg] [Format : 922 X 692] [Taille : 155.4 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
     
     
    Informations : [Extension : jpg] [Format : 922 X 692] [Taille : 223.7 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
     
     
    Informations : [Extension : jpg] [Format : 922 X 692] [Taille : 267.8 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
     
     
    Informations : [Extension : jpg] [Format : 922 X 692] [Taille : 136.7 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)