Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Climat Air Énergie
 

Chauffage au bois et qualité de l’air

Le bois énergie présente des atouts indéniables en termes d’émissions de gaz à effet de serre. Néanmoins la combustion du bois constitue une source importante de polluants atmosphériques susceptibles de nuire à la santé (poussières, monoxyde de carbone, composés organiques volatiles, hydrocarbures aromatiques polycycliques).

Cette pollution provient en très grande majorité du secteur domestique notamment du fait de la qualité variable du combustible (combustible pas assez sec par exemple) et d’un parc important d’appareils anciens et peu performants.

Pour réduire ces émissions polluantes, les efforts doivent porter sur :
- le renouvellement du parc des équipements de chauffage domestiques anciens avec des équipements à haute performance environnementale (type flamme verte) ;
- la généralisation des filières d’approvisionnement en bois de qualité ;
- l’entretien des installations de chauffage.

Pour en savoir plus :

 
 
Colloque pour un chauffage au bois aussi sain qu’économique
Le colloque pour un chauffage au bois aussi sain qu’économique s’est tenu le 5 décembre 2014 à l’UTBM (site de Sévenans)
 
Arrêtés visant la performance des équipements de chauffage au bois résidentiel dans l’Aire Urbaine
L’utilisation d’un chauffage au bois performant (type flamme verte 5 étoiles) permet de réduire les émissions de polluants. C’est pourquoi des arrêtés préfectoraux fixent des mesures d’amélioration du parc résidentiel existant.