Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Profil environnemental régional de Franche-Comté
 

Gisement de déchets

Déchets non dangereux : une tendance à la baisse des tonnages mais une marge de progression en termes de collecte sélective

Chiffres totaux déchets non dangereux :


Le tableau laisse apparaître à la fois que les chiffres régionaux sont en baisse sur ces quatre dernières années et en deçà des moyennes nationales de 2009.

Cependant, il est particulièrement complexe de poser un constat global à échelle régionale puisque les valeurs affichées sont la résultante de la moyenne d’une multitude de situations territoriales, pas toujours complètes.

Ne serait-ce que d’un département à l’autre les évolutions ne sont pas les mêmes. Les résultats de 2010 montrent une réduction globale du gisement sur le Doubs et la Haute Saône, alors que le Jura voit son gisement global évoluer de + 1 000 tonnes par rapport à la simple année 2009.
Il s’agit donc de faire ressortir des grandes tendances à échelle régionale.

Ordures ménagères
Les quantités d’ordures ménagères par habitant retenues correspondent aux ordures collectées selon trois modalités :

- la collecte des ordures ménagères en mélange et en porte à porte (poubelle ordinaire) ;
- la collecte sélective du verre, en porte à porte ou par apport volontaire aux bornes de collecte ;
- la collecte de matériaux secs, en porte à porte ou par apport volontaire aux bornes de collecte (emballages en mélange, corps plats, journaux et magazines, corps creux).

En Franche-Comté, 328 kg d’ordures ménagères et assimilées (ordures ménagères résiduelles déposées en poubelle ordinaire et tri sélectif du papier, verre…) sont collectées par habitant en 2009 contre 375 au niveau national. La Franche-Comté se classe 4e parmi les régions métropolitaines les moins productrices d’ordures ménagères derrière les Pays de la Loire, le Centre et l’Alsace.

La quantité d’ordures ménagères collectées par habitant baisse de 5 % en Franche-Comté entre 2007 et 2009, sous l’effet à la fois d’une diminution importante des ordures ménagères résiduelles collectées en poubelle ordinaire (– 7,5 %) et d’une hausse de la collecte en tri sélectif (+ 6,6 %).



Part du tri sélectif

Comme pour les données issues des déchets ménagers et assimilés non dangereux, il est difficile d’avoir des chiffres justes étant donné la quantité d’informations nécessaires et les disparités d’équipements et de traitements des données entre les différents organismes de gestion du tri sélectif.

Quoi qu’il en soit, de grandes tendances se dégagent et l’ADEME FC propose une analyse annuelle de la collecte sélective à échelle régionale.

Différents éléments sont à mettre en avant :

- La Franche-Comté qui totalise 103 kg/hab./an en collecte sélective se situe largement au-dessus de la moyenne nationale de 75 kg/hab./an (données 2009).
- L’évolution des tonnages de chacun de départements est assez similaire avec une évolution forte des tonnages entre 2000 et 2005 et depuis une stabilisation. Seul le Jura présente une légère baisse depuis les valeurs maximales de 2005.
- Les chiffres sont encourageants sur la région, néanmoins, une marge de progression existe pour la réduction des ordures résiduelles collectées, par une progression de la part de la collecte sélective et de la valorisation des déchets. Des disparités sont relevées à l’échelle régionale concernant la part du tri sélectif, le recyclage et le traitement des déchets.



 Enjeux unilatéraux 
Promouvoir un environnement sain pour les franc-comtois

 Liens associés 
Observatoire des déchets - SINOE
Tableau de bord des déchets ménagers en Franche-Comté - ADEME
Base de données régionales sur l’environnement - EIDER

 Composantes 
Déchets