Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Profil environnemental régional de Franche-Comté
 

Risque sismique

Un séisme ou un tremblement de terre résulte d’un mouvement le long d’une faille qui engendre des secousses plus ou moins violentes à la surface du sol.

L’irruption d’un séisme est aléatoire et inévitable, la prévention consiste donc à prendre des dispositions pour en minimiser ses conséquences.

La réduction du nombre de victimes lors d’un séisme passe d’abord par l’adaptation des structures des bâtiments et des autres ouvrages d’art aux sollicitations dynamiques.

Depuis 1969, il existe une réglementation parasismique. En fonction de la connaissance sur les mouvements de terrains et des techniques de construction, elle a été améliorée à plusieurs reprises en 1982, en 1991, puis plus récemment en 2010, et est encore appelée à évoluer avec l’élaboration en cours de règles européennes.

Cette réglementation vise à assurer le non effondrement des constructions, y compris des maisons individuelles. Il importe désormais de poursuivre l’action pour une meilleure diffusion et compréhension de ces règles de construction et de sensibiliser la population au risque sismique : c’est tout l’objet du Plan Séisme.

Des textes réglementaires récents viennent encadrer les constructions et les activités potentiellement soumises à ce risque.

Bien que modéré, le risque sismique est identifié sur le territoire franc-comtois. Dans le nouveau zonage sismique (applicable depuis le 1er mai 2011), 1 344 communes de Franche-Comté sont en zone de sismicité modérée et 38 en zone de sismicité moyenne. Aucune zone d’aléa fort n’est identifiée au niveau métropolitain.

Ce risque concerne particulièrement la partie Nord-Est du territoire régional située à proximité du fossé rhénan. L’activité sismique de l’arc jurassien, bien que modeste, n’est pas négligeable. Ainsi entre janvier 2000 et fin 2007, on a enregistré près de 300 séismes de faible magnitude (inférieur à 3,5). Parmi les 6 ou 7 séismes de plus forte magnitude, celui de Besançon, survenu le 23 février 2004 a atteint 5,1.

Dans le cadre de la déclinaison régionale du Plan Séisme en Franche-Comté, la communication autour de ce risque s’est développée au cours des dernières années en région.



 Enjeux unilatéraux  Concevoir le développement des territoires à une échelle pertinente et y intégrer les exigences environnementales

 Liens associés  Plan Séisme

 Autres cartes  Zonage sismique Arrêtés de catastrophes naturelles - Séismes depuis 1982

 Composantes  Risques naturels